DSC_78635-UHD01_SB200919©SemBrundu.JPG

EFFRACTION DE L’OUBLI

CREATION 2010 / REPRISE 2020

Solo de 40 minutes

--

2020

Conception, danse, chorégraphie : Camille Mutel

Prise de son : Jean-Philippe Gross

Image : SMITH, "Désidération (prologue)", 2019.  Courtesy Galerie les Filles du Calvaire, Paris.

Conseil costumes : Kasper Hansen

 

2010

Conception, danse, chorégraphie : Camille Mutel
Composition musicale : Gilles Gobeil (commande d’état)
Création lumière : Matthieu Ferry
Réalisation du masque : Olivier Weber

En 2010 Camille Mutel a créé Effraction de l’oubli, solo dans lequel son corps nu est exposé à notre regard, avec pudeur, sans provocation. Morceau de chair figé ou papillon qui sort de sa chrysalide, il se métamorphose sans cesse, au gré des jeux de lumière. Tordu dans tous les sens, noué, retourné sur lui-même. Poupée désarticulée qui rappelle celles de Hans Bellmer.

Dix ans après, elle recréé le spectacle. Elle en reprend la chorégraphie, remplace les râles, les souffles par la parole. Toujours visage scellé avec masque mais en habits. Le corps n’est plus objet, il est humanisé, plus proche de nous. Empêché dans ses mouvements il tente de se débattre, se déploie, dans un sursaut de vie, s’affaisse encore au ras du sol, las. Un oiseau qui peine à trouver son envol, ploie sous le poids du drame.

La voix OFF raconte, entre images poétiques et paysages, l’histoire d’Eurydice : le jour de ses noces avec Orphée, les assauts d’Aristée, sa tentative de fuite, la morsure du serpent, sa mort. « Le viol, elle ne s’en souvient pas. Rien. Elle est précipitée dans les enfers, elle erre, bannie. ». Victime et doublement condamnée, « vouée à l’éternité au pied du mont bleu. Figée dans l’effroi », elle ne sera pas délivrée par le regard de son époux venu la chercher, incapable de résister à la tentation de la voir. Le propos, violent, est contrebalancé par la douceur des mouvements et du temps, lent, comme suspendu.

--

Sélection Aerowaves 2011

Production : Compagnie Li(luo)

Coproduction : L’Actée Théâtre | Centre Culturel André Malraux – Scène nationale de Vandoeuvre-les-Nancy

Soutiens : DRAC Grand Est | Région Grand Est | Ville de Nancy dans le cadre du dispositif "ça répète à Nancy" soutien à la reprise avec résidence au Théâtre de Mon Désert

Résidences : TROIS C-L - Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois | Fabrique de l’Ephéméride | Duncan 3.0 Remerciements ZKM (Karlsruhe)