Etna ! recréation 2014

Solo de 30 minutes

Chorégraphie et danse : Camille Mutel

Composition vidéo : Marie Drach
Composition musicale : Philippe E. Colas

 

 

Etna ! se traverse comme on peut être traversé par le rêve. La pesanteur ou le sommeil engourdissent le corps tout en lui permettant de libérer des images profondément enfouies.

C’est précisément parce que le corps est lent que les images peuvent prendre le temps de naître et de disparaître les unes après les autres, sans aucun sens apparent. Mais si ce sens se dérobe à la logique, une cohérence les relie, un rythme, une couleur ou tout simplement une juste distance entre elles.

Evoquant tantôt l’animalité, tantôt l’inconscient, ces images sont des apparitions, des projections à même la peau, qui font du corps et de l’espace dans lequel il évolue, une même entité. Le corps écran devient partie du paysage.

Il y a de la cérémonie rituelle, presque chamanique dans ce voyage. Un rite de passage peut être comme le suggère la scène d’ouverture dans laquelle la danseuse porte un bâton en équilibre précaire sur ses épaules.

Ce qui m’intéresse dans le rêve, c’est son instabilité. Etna ! porte le nom d’un volcan suivi d’un point d’exclamation. Ce titre porte en soi tout un imaginaire, une symbolique : un désir de fusion, d’éruption, une forte connotation sensuelle, sexuelle, tellurique, archaïque.

A côté de cela, la chorégraphie, la musique, semblent demeurer dans une certaine torpeur. Dans une dernière scène, le corps qui copule avec le vide, renvoie une énergie semblable à cette impossibilité d’accélérer lorsque poursuivis dans nos rêves nous tentons d’échapper. Un moment vécu comme un échec de la volonté. Pourtant aucune angoisse n’affecte ce corps ; au contraire, c’est un sourd et lent plaisir qui semble l’envahir.

Etna ! évoque sans doute le désir et l’impuissance, comme les deux faces de la même médaille, l’un nourrissant l’autre. La pièce tend à l’acceptation de l’un pour l’avènement de l’autre.

 

Production : Compagnie Li(luo)

Coproduction :  le Trois C-L Luxembourg

Soutiens : Région Grand Est | Ville de Nancy 

Résidences: Centre Culturel André Malraux – Scène nationale de Vandoeuvre-les-Nancy | MJC Lillebonne Nancy  

 

 

© 2013 by compagnie Li (luo)

 

 

La compagnie bénéficie de l'aide à la structuration 2018-2019 de la DRAC Grand Est et de l'aide au conventionnement 2018-2020 de la Région Grand Est.