Solo de 40 minutes

Danse : Camille Mutel

Musique : « Two couples » Karlheinz Stockhausen
Création lumières : Brice Durand

 

Le Sceau de Kali s’inspire du court métrage des frères Kays « In Absentia » en reprenant la musique de Stockhausen intitulée « Two couples » C’est une pièce dans laquelle l’attente et la solitude se transforment peu à peu en folie. Le sexe devient l’objet central de l’attention, monstrueuse demande d’amour exposée de façon ostentatoire, presque agressive.

 

«(Le Sceau de Kali), empruntant l’ubris du butoh à défaut de la lettre – est une plongée dans le dévoilement du sexe. (…)
Intensité et charge scandaleuse
Puisqu’une surprise n’arrive jamais seule, il y avait en complément de programme si l’on ose écrire, un très exceptionnel solo d’une jeune danseuse contemporaine, sise à Nancy, Camille Mutel. Sans que la pièce Le Sceau de Kali fût butoh, elle possède une intensité et une charge scandaleuse. La demoiselle est donc vêtue d’une camisole de grosse toile, sous une lampe unique. Elle se tord, se renverse, se renverse encore, se renverse toujours et fini, renversante, par marcher à quatre pattes, à l’envers. Remontant vers le fond et vers l’origine, elle dévoile celle du monde, imberbe au creux de ses cuisses. C’est d’une indécence telle que la jeune femme s’en est caché le visage dans sa camisole relevée pour ne pas voir nos visages. Son sexe et notre effroi…Puis elle avance d’une marche à genoux qui est une provocation, se recouvre, se renverse à nouveau et remonte dans une terreur pudique que son dévoilement précédent rend hurlante de sexualité : « la malheureuse jeune fille, restée nue, était dans un état effroyable » (1), mais ici elle s’en était même rhabillée. On dit que pour fuir le diable, les femmes se devaient de lui montrer leur sexe, ce dévoilement étant plus fort que celui du regard de Méduse. A en rester pétrifié.


(1) Georges Bataille. Histoire de l’œil. Roman et Récit, édition La Pléiade, p59. »
Philippe Verrièle, Webthéa, lundi 07 novembre 2005

 

Le Sceau de Kali création 2005

Production : Compagnie Li(luo)

 

 

 

 

 

© 2013 by compagnie Li (luo)

 

 

La compagnie bénéficie de l'aide à la structuration 2018-2019 de la DRAC Grand Est et de l'aide au conventionnement 2018-2020 de la Région Grand Est.