POURTANT CHACUN TUE CE QU'IL AIME
CREATION 2021/2023

--

Conception, chorégraphie : Camille Mutel
Danse : Kerem Gebelek, Philippe Chosson

Dramaturgie : Thomas Schaupp
Lumières : Philippe Gladieux

Costumes : Kaspersophie
Scénographie :
Kasper Hansen

Travail sonore : Jean-Philippe Gross
Régie générale et régie lumière : Gildas Goujet

Vidéaste : Pierre Linguanotto

--

Pourtant chacun tue ce qu’il aime, la prochaine création de Camille Mutel, s’inscrit dans le cycle intitulé La Place de l’autre. Commencée avec Not I, solo intime et minimaliste qui prend peu à peu la forme d’une composition plastique, cette quadrilogie interroge le geste comme ce qui relie à l’autre. 

 

Camille Mutel fait de ce nouveau duo une pièce d’automne, saison transitoire qui voit mourir pour mieux renaître. Elle s’inspire de ses couleurs chaudes, de ce que la perte porte de beau et de possibilité d'allègement. Elle axe sa recherche sur la manière dont presque inéluctablement se maintenir en vie implique la mort d’autres espèces, et s’intéresse particulièrement au geste de tuer pour se nourrir. Elle mène une enquête dans les villages, rencontre les habitants et découvre les rituels qui souvent appartiennent au patrimoine rural : la mise à mort de l’agneau ou du lapin, la pêche à la mouche, mais aussi la cueillette ou le temps de la semence. En mettant à distance et en transmuant ces gestuelles, elle en fait un acte chorégraphique qui rend compte de l’interdépendance entre les systèmes du vivant.

--
Image : 
Tajan © Studio SEBERT

Production : Compagnie Li(luo)

Avec le soutien de : Scènes Vosges, Épinal

Co-productions (en cours) : CCAM — SN de Vandœuvre-lès-Nancy Le Carreau — SN de Forbach, 3 bis f. lieu d'arts contemporains, Marseille, Pôle Spectacle Vivant/CA Saint-Dié-des-Vosges
Autres soutiens (en cours) : CCN de Mulhouse - Ballet de l'Opéra national du Rhin, CCN de Belfort - Via Danse, Scène nationale de Bar-le-Duc - ACB, Actoral - Montévideo - Marseille, Théâtre du marché aux grains, Bouxwiller, La Forge Colmier-le-bas, Les atelier du milieu - AFA, Pôle des arts de la scène, Marseille (en cours), CND Lyon – résidence d’expérimentation (en cours) 

Avec l’Aide à la recherche en art du geste de la DGCA (2020)

Visuel : Tajan © Studio SEBERT

Graphisme : Antoine Caquard